BIEVRES91.ORG

  
Artistes bievrois
Nouveaux bièvrois le saviez-vous?
AIMÉ DANIEL. STEILEN
ODILON REDON/

 

Comme nous tous, vous utilisez de manière banale les timbres poste. Certains, prennent le temps d'acheter des timbres de collecttion, souvent à prix identique, ce qui donne un petit plaisir supplémentaire au destinataire.

Hors, partie de notre commune depuis peu de temps, la famille Veret-Lemarinier,habitait la rue des Mathurins depuis plusieurs générations. Anne-Marie , la maman, a longtemps animée entre autre activité, le cours de danses folkoriques au son de son accordéon et Jean-Paul , son fils, en plus d'être avec son épouse un excellent danseur est un artiste de grand talent spécialiste du timbre poste.

Les bièvrois visitant régulièrement notre salon d'automne (en novembre chaque année) se souviennent certainement des beaux tableaux qu'il faisait pour cette occasion et des nombreux prix remportés. Toutes ses oeuvres étaient d'une minutie extraordinaire.

JEAN-PAUL VERET-LEMARINIER

Né en 1944 dans l’Oise.
Ecole des Arts décoratifs.
Ecole Estienne.
A participé à plus de 600 timbres.
A débuté par des dessins pour une joaillerie parisienne.
A réalisé deux milles pochettes de disques pour Pathé Marconi.
1977 : commence sa collaboration avec le BEPTOM (Bureau d’études des Postes et Télécommunications d’Outre-Mer).
1977 : premier timbre, réalisé pour Djibouti.
1984 : premier timbre français.
1988 : Grand prix de l’art philatélique des treize nations africaines et malgache d’expression française (timbre du Gabon : Philexfrance 89, prise de la Bastille).
1992 : Cérès de la philatélie pour le plus beau timbre de l’année (Sandro Botticelli)
1997 : Grand Prix d’art philatélique (Le Plessis-Bourré).
1999 : Cérès de la philatélie pour la plus belle oblitération (Roses anciennes).
2000 : Cérès de la philatélie pour la plus belle oblitération (Raymond Peynet : le kiosque des amoureux).
2001 : Grand Prix d’art philatélique français (Nogent le Rotrou)
2002 : Cérès de la philatélie pour la plus belle oblitération (100ème Paris Roubaix).
2003 : Grand prix du concours de timbres-poste illustrant le Mémorial pour la paix d’Hiroshima, au Japon. Ce choix s’est fait parmi 10 019 maquettes présentées par des concurrents venus du monde entier.
Novembre 2003 : Prix Créaphil 2003.
Décembre 2003 : nommé directeur artistique pour Mayotte.

extraits de l’interview parue dans PhilInfo (décembre 1998) :
“J’aurais voulu être graveur.”
“La copie n’est pas un exercice servile. Copier c’est traduire et exprimer l’essentiel d’une oeuvre pour s’adapter au timbre.”
“Les timbres à date sont une excellente gymnastique. Une bonne école de rigueur, de dépouillement. Comme dans la gravure, c’est un exercice qui oblige à aller à l’essentiel.”
“Le timbre a réellement bouoleversé ma carrière.”
“{Mon plus beau timbre} c’est le prochain! Le timbre qui m’obligera à progresser, à aller plus loin et à me remettre en cause. Comme à chaqued fois depuis mes débuts.”
“Les bons sujets font les bons timbres.”
“J’ai toujours l’impression d’être un débutant.”

extraits de l’interview parue dans L’Echo de la Timbrologie n° 1764 (juin 2003) :
“Un concours, c’est un peu comme une loterie.”
extraits de l’interview parue dans Atout Timbres n° 74 (juin-juillet 2003) :
“La créativité est une question de style et de personnalité.”
“{La technique que j’utilise est } la gouache. J’ai d’ailleurs réalisé 2352 dessins à la gouache.”
“Je n’utilise pas l’ordinateur pour la simple raison que je ne le maitrise pas... Je le regrette un peu. Il est évident que l’outil informatique fait gagner du temps.”

CI-DESSOUS QUELQUES TIMBRES AUX QUELS IL A PARTICIPÉ

 

 
 
 
 
 

cartes postales d'A D STEALENS